-

Actrices / Acteurs

Participez à Cinevisages!

Donnez-nous votre avis sur les actrices et acteurs sur notre page Facebook

Facebook
Golshifteh

Golshifteh Farahani

Le Prince des dragons (Série) (Bahar)

Golshifteh Farahani, actrice iranienne possédant la double nationalité iranienne et française, se fait connaitre en France en 2003 dans "Deux Anges" de Mamad Haghighat, et "Boutique" de Hamid Nematollah, où son rôle d'Eti lui vaut le prix de la meilleure actrice au festival des 3 Continents de Nantes. Elle participe ensuite à l'aventure de "Bab'Aziz", dans le rôle-titre de Niwemang, puis incarne une femme enceinte, contaminée par les armes chimiques pendant le conflit Iran-Irak, dans "M comme Mère" (2006). Elle voit sa cote internationale s'envoler en 2008 avec "Mensonges d'État" de Ridley Scott au côté de Leonardo DiCaprio. Elle devient la première star iranienne à franchir les portes d'Hollywood depuis la révolution islamique de 1979. En 2009, elle est à l'affiche d'"À propos d'Elly" d'Asghar Farhadi. En 2011, elle partage l'affiche avec Louis Garrel et Vincent Macaigne dans La "Règle de trois", troisième court-métrage de Louis Garrel qui reçoit le prix Jean-Vigo du court-métrage. On retrouve le trio quatre ans plus tard dans "Les Deux Amis", premier long-métrage de Louis Garrel.

Golshifteh

Golshifteh Farahani

Personne ne regarde (Bahar)

Golshifteh Farahani, actrice iranienne possédant la double nationalité iranienne et française, se fait connaitre en France en 2003 dans "Deux Anges" de Mamad Haghighat, et "Boutique" de Hamid Nematollah, où son rôle d'Eti lui vaut le prix de la meilleure actrice au festival des 3 Continents de Nantes. Elle participe ensuite à l'aventure de "Bab'Aziz", dans le rôle-titre de Niwemang, puis incarne une femme enceinte, contaminée par les armes chimiques pendant le conflit Iran-Irak, dans "M comme Mère" (2006). Elle voit sa cote internationale s'envoler en 2008 avec "Mensonges d'État" de Ridley Scott au côté de Leonardo DiCaprio. Elle devient la première star iranienne à franchir les portes d'Hollywood depuis la révolution islamique de 1979. En 2009, elle est à l'affiche d'"À propos d'Elly" d'Asghar Farhadi. En 2011, elle partage l'affiche avec Louis Garrel et Vincent Macaigne dans La "Règle de trois", troisième court-métrage de Louis Garrel qui reçoit le prix Jean-Vigo du court-métrage. On retrouve le trio quatre ans plus tard dans "Les Deux Amis", premier long-métrage de Louis Garrel.

Golshifteh

Golshifteh Farahani

Hala (Bahar)

Golshifteh Farahani, actrice iranienne possédant la double nationalité iranienne et française, se fait connaitre en France en 2003 dans "Deux Anges" de Mamad Haghighat, et "Boutique" de Hamid Nematollah, où son rôle d'Eti lui vaut le prix de la meilleure actrice au festival des 3 Continents de Nantes. Elle participe ensuite à l'aventure de "Bab'Aziz", dans le rôle-titre de Niwemang, puis incarne une femme enceinte, contaminée par les armes chimiques pendant le conflit Iran-Irak, dans "M comme Mère" (2006). Elle voit sa cote internationale s'envoler en 2008 avec "Mensonges d'État" de Ridley Scott au côté de Leonardo DiCaprio. Elle devient la première star iranienne à franchir les portes d'Hollywood depuis la révolution islamique de 1979. En 2009, elle est à l'affiche d'"À propos d'Elly" d'Asghar Farhadi. En 2011, elle partage l'affiche avec Louis Garrel et Vincent Macaigne dans La "Règle de trois", troisième court-métrage de Louis Garrel qui reçoit le prix Jean-Vigo du court-métrage. On retrouve le trio quatre ans plus tard dans "Les Deux Amis", premier long-métrage de Louis Garrel.

Golshifteh

Golshifteh Farahani

Alta Mar (Série) (Bahar)

Golshifteh Farahani, actrice iranienne possédant la double nationalité iranienne et française, se fait connaitre en France en 2003 dans "Deux Anges" de Mamad Haghighat, et "Boutique" de Hamid Nematollah, où son rôle d'Eti lui vaut le prix de la meilleure actrice au festival des 3 Continents de Nantes. Elle participe ensuite à l'aventure de "Bab'Aziz", dans le rôle-titre de Niwemang, puis incarne une femme enceinte, contaminée par les armes chimiques pendant le conflit Iran-Irak, dans "M comme Mère" (2006). Elle voit sa cote internationale s'envoler en 2008 avec "Mensonges d'État" de Ridley Scott au côté de Leonardo DiCaprio. Elle devient la première star iranienne à franchir les portes d'Hollywood depuis la révolution islamique de 1979. En 2009, elle est à l'affiche d'"À propos d'Elly" d'Asghar Farhadi. En 2011, elle partage l'affiche avec Louis Garrel et Vincent Macaigne dans La "Règle de trois", troisième court-métrage de Louis Garrel qui reçoit le prix Jean-Vigo du court-métrage. On retrouve le trio quatre ans plus tard dans "Les Deux Amis", premier long-métrage de Louis Garrel.

Sara

Sara Forestier

Le Prince des dragons (Série) (Marie)

L'actrice-réalisatrice Sara Forestier remporte deux César (Meilleur Espoir Féminin pour "L'Esquive" et Meilleure Actrice pour "Le Nom des gens"), a été applaudie chez Alain Resnais ("Les Herbes folles"), Joann Sfar ("Gainsbourg, vie héroïque"), Katell Quillévéré ("Suzanne"), les frères Larrieu ("L'Amour est un crime parfait") et Emmanuelle Bercot ("La Tête haute"). En 2019, chez Arnaud Desplechin elle impressionne dans le rôle de Marie, une jeune femme démunie, désocialisée et dominée par son amie Claude (Léa Seydoux).

Act.rices.eurs en F

Nos interviews incontournables

Retour en haut de page