-

Actrices / Acteurs

Participez à Cinevisages!

Donnez-nous votre avis sur les actrices et acteurs sur notre page Facebook

Facebook
Golshifteh

Golshifteh Farahani

Les Filles du soleil (Bahar)

Golshifteh Farahani, actrice iranienne possédant la double nationalité iranienne et française, se fait connaitre en France en 2003 dans "Deux Anges" de Mamad Haghighat, et "Boutique" de Hamid Nematollah, où son rôle d'Eti lui vaut le prix de la meilleure actrice au festival des 3 Continents de Nantes. Elle participe ensuite à l'aventure de "Bab'Aziz", dans le rôle-titre de Niwemang, puis incarne une femme enceinte, contaminée par les armes chimiques pendant le conflit Iran-Irak, dans "M comme Mère" (2006). Elle voit sa cote internationale s'envoler en 2008 avec "Mensonges d'État" de Ridley Scott au côté de Leonardo DiCaprio. Elle devient la première star iranienne à franchir les portes d'Hollywood depuis la révolution islamique de 1979. En 2009, elle est à l'affiche d'"À propos d'Elly" d'Asghar Farhadi. En 2011, elle partage l'affiche avec Louis Garrel et Vincent Macaigne dans La "Règle de trois", troisième court-métrage de Louis Garrel qui reçoit le prix Jean-Vigo du court-métrage. On retrouve le trio quatre ans plus tard dans "Les Deux Amis", premier long-métrage de Louis Garrel.

Omar

Omar Sy

Le Flic de Belleville (Baaba Keita)

Omar Sy est un acteur et humoriste français. Il accède à la notoriété en formant, avec Fred Testot, le duo comique Omar et Fred. En 2011, il tient aux côtés de François Cluzet la vedette du film "Intouchables" qui avec 19,44 millions de spectateurs, est au premier rang du box office français en 2011 et le troisième plus gros succès du cinéma français. Il reçoit pour cette prestation le César du meilleur acteur. Ce succès lui ouvre notamment les portes d'Hollywood et il tourne dès lors dans plusieurs blockbusters du cinéma américain (X-Men, Jurassic World et Inferno). On le voit également dans les rôles titre de "Chocolat" de Roschdy Zem, et en 2018 du "Flic de Belleville" de Rachid Bouchareb.

Viktor

Viktor Polster

Girl (Lara)

Viktor Polster est un acteur et danseur belge, né en 2002 à Bruxelles, révélé en 2018 dans le rôle de la danseuse transgenre Lara, assignée homme à la naissance, dans le film GIRL de Lukas Dhont. Il obtient pour ce rôle le prix d'interprétation de la sélection Un certain regard lors du Festival de Cannes 2018.

Romain

Romain Duris

Nos Batailles (Olivier)

Romain Duris fait ses débuts en 1994 avec "Le Péril jeune", premier film avec Klapisch, qu'il retrouvera avec "Chacun cherche son chat" (1996), "Peut-être" (1999 - sa seconde nomination au César du meilleur espoir masculin), "L'Auberge espagnole", "Les Poupées russes", "Casse-tête chinois".... Il enchaine avec "Frères", premier long-métrage d'Olivier Dahan qu'il retrouvera sur "Déjà mort", "Le Petit Poucet". Il poursuit les rencontres qui lui seront fidèles : Tony Gatlif ("Gadjo dilo" qui lui vaut sa première nomination en 1999 dans la catégorie du meilleur espoir masculin aux César, "Je suis né d'une cigogne", "Exils"), Christophe Honoré ("17 fois Cécile Cassard", "Dans Paris"). Il a aussi été dirigé par Jacques Audiard ("De battre mon cœur s'est arrêté" - sa première nomination au César du meilleur acteur) et François Ozon ("Une nouvelle amie"). Il alterne drame et comédie, toujours en unique tête d'affiche masculine : en 2010 dans "L'Arnacœur" de Pascal Chaumeil (sa seconde nomination au César du meilleur acteur), "L'homme qui voulait vivre sa vie" d'Éric Lartigau, "Populaire" de Régis Roinsard, "L'Écume des jours" de Michel Gondry... En 2016, il joue un proviseur très décalé dans la comédie expérimentale française "Madame Hyde" de Serge Bozon. En 2018, il est le héros du film fantastique français "Dans la brume" de Daniel Roby et du film belge "Nos batailles" de Guillaume Senez.

Lucie

Lucie Debay

Nos Batailles (Laura)

Lucie Debay est une actrice belge. Elle débute au théatre avant d'être révélé en 2016 avec le rôle-titre de "Melody" de Bernard Bellefroid pour lequel elle obtient le Magritte du meilleur espoir féminin. En 2018, elle joue la femme de Romain Duris dans "Nos batailles" de Guillaume Senez.

Lou

Lou de Laâge

Le Cahier noir (Laura / Lelia)

Lou de Laâge est une actrice française révélée en 2011 dans "J'aime regarder les filles" de Frédéric Louf. Elle confirme son talent en 2014 dans le rôle poignant de "Respire" de Mélanie Laurent. En 2018, elle tient le rôle féminin central d'une amoureuse dans le film de Valeria Sarmiento "Le Cahier noir" avant d'interpréter le rôle titre du "Blanche-Neige" d'Anne Fontaine.

Pierre

Pierre Deladonchamps

Le Vent tourne (Alex)

Après un bac littéraire, Pierre Deladonchamps s'inscrit aux cours de Sandrine Gironde à la MJC Haut-du-Lièvre à Nancy, puis intègre Form'action, une école de théâtre dirigée par le metteur en scène Hervé Breuil. Il intègre ensuite le Cours Florent en 2001. Il obtient quelques rôles dans des séries télévisées. En 2014, il remporte le César du meilleur espoir masculin pour son rôle de Franck dans « L'Inconnu du lac » d'Alain Guiraudie. En 2017, il est nommé au César du meilleur acteur pour son rôle de Mathieu dans « Le Fils de Jean » de Philippe Lioret. Il a récemment joué dans « Nos années folles » (2017) d'André Téchiné et « Plaire, aimer et courir vite » (2018) de Christophe Honoré. On le verra à l'automne dans « Photo de Famille » et « Les Chatouilles »

Gaspard

Gaspard Ulliel

Un peuple et son roi (Basile)

Révélé en 2002 dans "Embrassez qui vous voudrez" de Michel Blanc, l'acteur Gaspard Ulliel est choisi en 2003 par André Téchiné pour jouer aux côtés d'Emmanuelle Béart dans le drame "Les Égarés". Il obtient en 2005 le César du meilleur espoir masculin pour son rôle de Manech dans "Un long dimanche de fiançailles" de Jean-Pierre Jeunet. Après quelques échecs, il revient au premier plan en 2010 avec le film en costumes de Tavernier "La Princesse de Montpensier". En 2014, il incarne le couturier Saint Laurent dans le film de Bertrand Bonello. En 2017, il reçoit le César du meilleur acteur pour son interprétation dans "Juste la fin du monde" de Xavier Dolan. En 2018, il tourne pour Benoît Jacquot (Eva), Pierre Schoeller (Un peuple et son roi) et Guillaume Nicloux (Les Confins du monde). En 2019, il fait la rencontre de Justine Triet (La Première séance) dans le rôle de Igor, un acteur.

Adèle

Adèle Haenel

Un peuple et son roi (Françoise)

L'actrice Adèle Haenel se fait connaitre en 2008 pour son rôle dans "Naissance des pieuvres", premier film de Céline Sciamma, qu'elle retrouvera en 2019 dans "Portrait de jeune fille en feu", puis elle obtient deux Césars en 2014 et 2015, celui de la meilleure actrice dans un second rôle pour "Suzanne", puis celui de la meilleure actrice pour "Les Combattants". En 2018, elle est nommée pour le meilleur second rôle pour le film "120 battements par minute". On la voit en 2018 dans "En liberté !" de Pierre Salvadori, et "Un peuple et son roi" de Pierre Schoeller.

Jean

Jean Dujardin

I Feel Good (Jacques)

La carrière Jean Dujardin débute à la télévision durant les années 1990 (Un gars, une fille) puis il s'impose dans le registre de la comédie auprès de ses fidèles James Huth (Brice de Nice) et Michel Hazanavicius (OSS 117). C'est avec ce dernier, pour "The Artist" (2011), dans un rôle muet, qu'il devient le premier acteur français à remporter l'Oscar du meilleur acteur. Il apparait alors à Hollywood chez Martin Scorsese (Le Loup de Wall Street, 2013) et George Clooney (The Monuments Men, 2014). Il revient en France en tête d'affiche des drames "Möbius" (2013), d'Éric Rochant, "La French" (2014), de Cédric Jimenez, et "Un plus une" (2015), de Claude Lelouch. Il n'oublie pas ses racines avec "Brice 3" (2016), et s'initie à la romance avec "Un homme à la hauteur" (2016), et à la comédie de cape et d'épées avec "Le Retour du héros". En 2018, il est dirigé par Gustave Kervern et Benoît Delépine pour "I Feel Good" et Quentin Dupieux, pour "Le Daim", avant de redevenir l'agent OSS pour un troisième opus.

Yolande

Yolande Moreau

I Feel Good (Monique)

Yolande Moreau débute à la télévision (Les Deschiens) et devient la seule comédienne belge à gagner deux César de la meilleure actrice, en 2005 et 2009, pour son propre film "Quand la mer monte..." et "Séraphine" de Martin Provost. En 2012, elle interprète la mère de Noémie Lvovsky, brutalement replongée dans son adolescence des années 80 dans le film "Camille redouble". Elle accompagne fidèlement le cinéma loufoque et social de Benoît Delépine et Gustave Kervern (Louise-Michel, Mammuth, I Feel Good).

Mélanie

Mélanie Thierry

Le Vent tourne (Pauline)

Mélanie Thierry débute une carrière de mannequin avant de se tourner vers le cinéma. En 1999, elle se fait connaître du grand public en incarnant Esmeralda dans « Quasimodo d’El Paris » de Patrick Timsit. Mais c’est en 2010, récompensée par le César du Meilleur Espoir Féminin grâce à son rôle dans « Le Dernier pour la route » de Philippe Godeau, que sa carrière prend un tournant. Depuis, elle travaille avec de grandes figures du cinéma français. Elle a joué notamment dans « La Princesse de Montpensier » de Bertrand Tavernier, « Impardonnables » de André Techiné, « Au revoir là-haut » de Albert Dupontel et « La Douleur » de Emmanuel Finkiel.

Souheila

Souheila Yacoub

Climax (danseuse)

Souheila Yacoub, née en 1992 à Genève, est une actrice suisse qui après une formation au Cours Florent de Paris et un passage remarqué au théâtre chez Wajdi Mouawad, s'est vue confier un personnage raccord avec son passé d'acrobate dans CLIMAX de Gaspard Noé (Quinzaine des Réalisateurs 2018).

Felix

Felix Maritaud

Sauvage (Léo)

Après un petit rôle en militant d’Act-Up dans "120 battements par minute", Felix Maritaud incarne Léo dans le premier long-métrage de Camille Vidal-Naquet, un rôle choc physiquement éprouvant.

Tahar

Tahar Rahim

Joueurs (Abel)

Tahar Rahim, né en 1981, a reçu le César du meilleur acteur 2010 pour son rôle de Malik dans "Un prophète" de Jacques Audiard. Il incarne Gary dans "Grand Central" de Rebecca Zlotowski, ou encore l'humoriste Brahim dans "Le Prix du succès" de Teddy Lussi-Modeste.

Nos interviews incontournables

Retour en haut de page