EN

VOIR

PLUS

Actrices / Acteurs

Interview Ana Girardot (DEUX MOI de Cédric Klapisch)
#AnaGirardot #DeuxMoi,

- Publié le 11-09-2019
deux-moi-girardot,girardot-ana, - Interview Ana Girardot (DEUX MOI de Cédric Klapisch)


Ana Girardot retrouve Cédric Klapisch et François Civil pour cette romance après "Ce qui nous lie". 

COMMENT VOUS ÊTES-VOUS PRÉPARÉE POUR JOUER MÉLANIE ?

Ça s'est passé un peu comme sur CE QUI NOUS LIE : avant le tournage, pendant la préparation, j'avais un peu la tête en l'air comme à mon habitude... J'étais très... virevoltante. Cédric m'avait alors dit : « Ton personnage, Juliette, c'est une terrienne, il faut que tu t'ancres ! » Sur DEUX MOI, pour Mélanie, il a fait la même chose. Il m'a rattrapé en me disant : « La dépression c'est quelque chose de très dur, c'est quelque chose qui fait peur parce qu'on a l'impression tout à coup qu'on va pas en sortir, que ça va être un état constant qui va nous englober... J'aimerais vraiment que tu réfléchisses à cette sensation à ce sentiment. » Et il a ajouté : « Et je ne veux pas entendre que tu es allé à des évènements de mode ou à des défilés ! » J'ai été privée de Fashion Week ! Et pendant un mois et demi, j'ai rencontré des gens qui avaient fait des dépressions, on a parlé de ce que ça fait... et surtout j'ai commencé une psychothérapie !

Pendant longtemps, Cédric m'a dit à propos de Mélanie : « Tu ne l'as pas, tu ne l'as pas encore ! » Ce n'est vraiment que deux jours avant le tournage que j'ai comme avalé « la pilule Mélanie ». Et le jour du tournage, Cédric m'a dit : « Ça va ? T'as une drôle de mine ! » et je lui ai répondu : « Ben non, ça y est j'ai trouvé ! ». Il s'est passé un truc assez fort entre Mélanie, mon personnage, et moi. J'ai porté Mélanie et Mélanie m'a portée. C'est quelque chose d'assez troublant qui m'a tenu au corps un ou deux mois...

COMMENT S'EST PASSÉ CE DEUXIÈME TOURNAGE AVEC CÉDRIC KLAPISCH ? EST-CE QUE ÇA A RENDU LA COMMUNICATION PLUS FACILE ?

Oh elle était déjà très facile sur CE QUI NOUS LIE ! Il avait réussi à nous choper, à nous comprendre, à savoir comment dialoguer avec nous. Et nous, nous étions beaucoup à l'écoute. Il y a tout de suite une forme de respect qui s'impose avec Cédric, parce que c'est comme un ami que tu ne veux pas trahir. Tu as confiance en ses choix, en son cinéma, en son avis... donc tu as envie d'aller dans son sens, d'honorer la place qu'il t'a offerte. Sur DEUX MOI, il s'est passé la même chose, bien que je sois sans mes « frères », que je sois toute seule... Même si François venait me voir parfois ou moi je lui rendais visite sur son plateau...

 

- Publié le 11-09-2019

Vos avis